CarbonFarm Technology lève 2,5 millions d'euros pour décarboner la riziculture🌍🛰

Presse
Exciting
30.10.2023


Cultivé depuis des millénaires, le riz est l’aliment de base de la moitié de l’humanité. Cependant, la culture du riz est également un des plus gros contributeurs au réchauffement climatique, représentant 12 % des émissions mondiales de méthane, soit une empreinte carbone supérieure à celle de l’aviation.  

Pourtant, des solutions existent. De simples changements aux pratiques rizicoles permettent de réduire les émissions de 50 % et la consommation d’eau de 30%, et ce, à coût nul pour les agriculteurs et sans baisse de rendement.

C'est la proposition de valeur de CarbonFarm Technology, startup française spécialisée dans l'imagerie satellite et l'intelligence artificielle, co-accompagnée par CentraleSupélec & AgroParisTech. Elle boucle un tour de table de 2,5 millions d’euros auprès de deux investisseurs principaux : Racine², opéré par by Serena et makesense, et Techmind (via le club Jeriko), ainsi que Ponderosa, AgFunder, Climate Capital et BPI France. 

Comment inciter 140 millions de riziculteurs à adopter ces pratiques durables ?


CarbonFarm Technology estime que les marchés du carbone ont un rôle à jouer. “Un riziculteur qui adopte ces pratiques et réduit son empreinte carbone peut accéder jusqu'à 20% de revenus supplémentaires grâce aux marchés carbones”, explique Vassily Carantino, co-fondateur et Président de la jeune pousse. L’objectif de CarbonFarm est de faciliter l’accès des riziculteurs à ces revenus carbones, et devenir la solution de référence pour la certification carbone en riziculture.

Pour ce faire, CarbonFarm Technology a mis au point une solution de suivi satellite qui permet de vérifier les pratiques de culture employées et quantifier avec précision les émissions de gaz à effet de serre d’une parcelle.

D’une part, CarbonFarm utilise cette technologie pour aider les riziculteurs et les entreprises agroalimentaires à accéder aux marchés du carbone, créant une incitation financière au changement de pratiques.

D’autre part, l'utilisation de satellites offre une transparence totale aux investisseurs carbone, ce qui rétablit la confiance dans un marché souvent considéré comme opaque. M. Carantino explique : "Les satellites sont impartiaux et indépendants. Ils permettent un suivi scientifique des pratiques et des émissions pour éviter le green-washing et s'assurer que 100 % des crédits carbone générés sont additionnels".

CarbonFarm Technology a été fondée en 2022 par Vassily Carantino et James Hastwell qui se sont rencontrés dans le cadre du programme Entrepreneur First, investisseur historique de la start-up.

“Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer le déploiement d'une solution fiable au service de pratiques durables et permettant de générer des revenus complémentaires pour les petits producteurs" explique Carantino.

Pour cela, l'entreprise a développé des partenariats dans 5 pays, incluant notamment le premier projet de carbone basé sur le riz au Vietnam, et un partenariat avec le Programme de Développement des Nations Unies au Ghana.

“Nous travaillons avec tous ceux qui partagent notre ambition de décarboner la riziculture. Cela inclut de grands groupes agroalimentaires comme Mars Food, Danone ou Ebro, des développeurs de projets carbones, des gouvernements et des organisations internationales” explique le fondateur.

No items found.
Pour plus d’informations
D'autres news qui pourrait vous intéresser
Appel à candidatures | Entrepreneurs visionnaires, rejoignez l’accélérateur de CentraleSupélec !
En savoir plus
Accélérateur: NcodiN lève 3,5 millions d'euros pour révolutionner les processeurs IA dans l'industrie des semiconducteurs avec une technologie avancée d'interposeur optique
En savoir plus
Accélérateur: Félicitations à Rewake et Highcast lauréats #Spring50 !!
En savoir plus
Retour à la newsroom

CarbonFarm Technology lève 2,5 millions d'euros pour décarboner la riziculture🌍🛰

October 30, 2023
Exciting
Accompagnée par 21st by CentraleSupélec, la start-up spécialisée dans l’imagerie satellite et l’IA ambitionne d'accélérer l’adoption de pratiques durables en riziculture en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.


Cultivé depuis des millénaires, le riz est l’aliment de base de la moitié de l’humanité. Cependant, la culture du riz est également un des plus gros contributeurs au réchauffement climatique, représentant 12 % des émissions mondiales de méthane, soit une empreinte carbone supérieure à celle de l’aviation.  

Pourtant, des solutions existent. De simples changements aux pratiques rizicoles permettent de réduire les émissions de 50 % et la consommation d’eau de 30%, et ce, à coût nul pour les agriculteurs et sans baisse de rendement.

C'est la proposition de valeur de CarbonFarm Technology, startup française spécialisée dans l'imagerie satellite et l'intelligence artificielle, co-accompagnée par CentraleSupélec & AgroParisTech. Elle boucle un tour de table de 2,5 millions d’euros auprès de deux investisseurs principaux : Racine², opéré par by Serena et makesense, et Techmind (via le club Jeriko), ainsi que Ponderosa, AgFunder, Climate Capital et BPI France. 

Comment inciter 140 millions de riziculteurs à adopter ces pratiques durables ?


CarbonFarm Technology estime que les marchés du carbone ont un rôle à jouer. “Un riziculteur qui adopte ces pratiques et réduit son empreinte carbone peut accéder jusqu'à 20% de revenus supplémentaires grâce aux marchés carbones”, explique Vassily Carantino, co-fondateur et Président de la jeune pousse. L’objectif de CarbonFarm est de faciliter l’accès des riziculteurs à ces revenus carbones, et devenir la solution de référence pour la certification carbone en riziculture.

Pour ce faire, CarbonFarm Technology a mis au point une solution de suivi satellite qui permet de vérifier les pratiques de culture employées et quantifier avec précision les émissions de gaz à effet de serre d’une parcelle.

D’une part, CarbonFarm utilise cette technologie pour aider les riziculteurs et les entreprises agroalimentaires à accéder aux marchés du carbone, créant une incitation financière au changement de pratiques.

D’autre part, l'utilisation de satellites offre une transparence totale aux investisseurs carbone, ce qui rétablit la confiance dans un marché souvent considéré comme opaque. M. Carantino explique : "Les satellites sont impartiaux et indépendants. Ils permettent un suivi scientifique des pratiques et des émissions pour éviter le green-washing et s'assurer que 100 % des crédits carbone générés sont additionnels".

CarbonFarm Technology a été fondée en 2022 par Vassily Carantino et James Hastwell qui se sont rencontrés dans le cadre du programme Entrepreneur First, investisseur historique de la start-up.

“Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer le déploiement d'une solution fiable au service de pratiques durables et permettant de générer des revenus complémentaires pour les petits producteurs" explique Carantino.

Pour cela, l'entreprise a développé des partenariats dans 5 pays, incluant notamment le premier projet de carbone basé sur le riz au Vietnam, et un partenariat avec le Programme de Développement des Nations Unies au Ghana.

“Nous travaillons avec tous ceux qui partagent notre ambition de décarboner la riziculture. Cela inclut de grands groupes agroalimentaires comme Mars Food, Danone ou Ebro, des développeurs de projets carbones, des gouvernements et des organisations internationales” explique le fondateur.

Inscrivez-vous à notre newsletter
Vous êtes bien inscrit à notre newsletter
Oops! Something went wrong while submitting the form.
En m'inscrivant à cette newsletter, j'accepte la politique de gestion des données de CentraleSupélec.

🌎 Candidatez pour rejoindre le programme d'accélération de 21st by CS → Toutes les infos ici